> Accueil > Nouvelles > Appel à propositions de la CE : Comment écrire un bon projet ?


Menu gauche


Left menu



Appel à propositions de la CE : Comment écrire un bon projet ? Nouvelles


Appel à propositions de la CE : Comment écrire un bon projet ?

De nombreuses collectivités locales ACP sont intéressées à répondre aux appels à propositions de la Commission européenne (CE). Toutefois, très peu réussissent à avoir leur projet financé. Ce présent article essaie d’expliquer comment écrire un bon projet. Vous devez savoir que la base du formulaire de demande de subvention est le même pour tout appel à propositions (que ce soit pour le programme ‘acteurs non étatiques et autorités locales’, ou le programme ‘investir dans les ressources humaines’, programme ‘initiative européenne pour la démocratie et les droits de l’homme’, etc.) et téléchargeable sur

http://ec.europa.eu/europeaid/work/procedures/i...

Cette base est par après adaptée par le service responsable de la Commission pour chaque appel à propositions.

En général, les candidats doivent soumettre seulement la note succincte dans un premier temps. Seuls ceux qui ont leur note succincte présélectionnée seront invités à soumettre un formulaire de demande complet. Concentrons-nous alors sur comment rédiger une bonne note succincte.

Première règle : Suivre strictement les instructions (lignes directrices à l’intention des demandeurs). La note ne doit pas excéder 4 pages (taille A4). Pour augmenter la chance pour votre demande d’être sélectionnée, prenez en considération les scores dans la grille d’évaluation. La taille de chaque section de la note doit refléter l’importance relative de chaque partie. La note succincte contient trois sections : pertinence de l’action (15 points sur un total de 50) ; description de l’action et de son efficacité (25 points) ; et durabilité de l’action (10 points). Donc, priorité doit être donnée à la seconde section ‘description de l’action et de son efficacité’ qui doit aussi être plus longue, suivie de la première section ‘pertinence de l’action’, et enfin la troisième section ‘durabilité de l’action’.

Deuxième règle : Répondre aux questions posées dans les instructions, qui sont :

1. Pertinence de l’action :

· Fournir une présentation générale et une analyse des problèmes et de leur interrelation à tous les niveaux.

· Identifier clairement les problèmes spécifiques devant être traités par l’action.

· Inclure une description brève des groupes cibles et des bénéficiaires finaux.

· Démontrer la pertinence de la proposition par rapport aux besoins et contraintes en général du/des pays ou région(s) et du groupe cible/des groupes de bénéficiaires finaux en particulier.

· Démontrer la pertinence de la proposition par rapport aux objectifs, aux priorités et aux conditions de l’appel à propositions.

2. Description de l’action et de son efficacité

Fournir une description de l’action proposée incluant, quand il est pertinent de le faire, de l’information de fond qui a conduit à la présentation de cette proposition. Ceci doit inclure :

· Une description de l’objectif général de l’action, de la durée, des outputs et des résultats attendus ;

· Une description des activités proposées et de leur efficacité ;

· L’implication des éventuels partenaires de mise en œuvre, leur rôle et leur relation avec le demandeur, si applicable ;

· D’autres parties prenantes possibles (gouvernement national, local, secteur privé, etc.), leur rôle potentiel et/ou leurs attitudes potentielles vis-à-vis du projet.

3. Durabilité de l’action

· Fournir une analyse de risques initiale et d’éventuels plans d’urgence. Ceci doit inclure au moins une liste des risques associés à chaque activité principale proposée accompagnée des mesures correctives pertinentes en vue de réduire ces risques. Une bonne analyse des risques devrait inclure une série de risques type incluant physiques, environnementaux, politiques, économiques et sociaux.

· Donner les principales conditions préalables et les hypothèses pendant et après la phase de mise en œuvre.

· Expliquer comment la durabilité sera assurée après l’action. Ceci peut inclure les aspects liés aux mesures et stratégies nécessaires intégrées dans l’action, au suivi des activités, à l’appropriation des groupes cibles, etc.

Budget : La note succincte ne doit pas contenir le budget. Toutefois les candidats doivent indiquer une estimation du total des coûts éligibles de l’action ainsi que le montant et pourcentage de la contribution demandés à la Commission européenne. Seuls les candidats invités à soumettre un formulaire complet de demande devront présenter un budget détaillé. Celui-ci ne pourra pas varier de plus de 20% par rapport à l’estimation initiale. Pour éviter de dépasser les 20%, il pourrait être prudent, dans la première phase, de déjà préparer le budget sans le soumettre mais seulement indiquer le montant total.

Comment rédiger le budget ? Vous devez remplir le formulaire téléchargeable sur

http://ec.europa.eu/europeaid/work/procedures/i... et ventiler les coûts selon les dépenses suivantes :

· Ressources humaines :

- Salaires du personnel local :

§ Technique

§ Administratif/personnel de soutien

- Salaires du personnel expatrié/international

- Per diems pour missions/voyages

§ A l’étranger

§ Sur place

§ Participants aux séminaires/conférences

· Voyages :

- Voyages internationaux

- Trajets locaux

· Equipement, matériel et fournitures :

- Achat ou location de véhicules

- Mobilier, matériel d’ordinateur

- Machines, outils, etc.

- Pièces détachées/matériel pour machines, outils

- Autre (préciser)

· Bureau local :

- Coût du/des véhicules

- Location de bureaux

- Consommables – Fourniture de bureau

- Autres services (tel/fax, électricité/chauffage, maintenance)

· Autres coûts, services :

- Publications (n’indiquer qu’en cas de sous-traitance totale)

- Etudes, recherche (n’indiquer qu’en cas de sous-traitance totale)

- Coûts de vérification

- Coûts d’évaluation

- Traduction, interprètes

- Services financiers (coûts de garantie bancaire, etc.)

- Coûts des conférences/séminaires (n’indiquer qu’en cas de sous-traitance totale)

- Actions de visibilité

· Autre

· Sous-total des coûts directs éligibles de l’action (A)

· Provision pour imprévus (maximum 5% de A)

· Total coûts directs éligibles de l’action (B)

· Coûts administratifs (maximum 7% de B)

· Total des coûts éligibles