> Accueil > Outils de l'aide de l'UE > Consensus européen sur le développement


Menu gauche


Left menu



Consensus européen sur le développement Outils de l'aide de l'UE


Consensus européen sur le développement

Le 15-16 décembre 2005 le Conseil européen, regroupant tous les Chefs d’Etat et de gouvernement, a adopté le ‘Consensus européen sur le développement’. C’est une déclaration jointe du Conseil, du Parlement et de la Commission européenne. Ce consensus apporte, pour la première fois, une vision commune de la coopération au développement qui guidera les actions de l’UE, tant au niveau de ses Etats membres qu’au niveau de la Communauté. Cette vision commune comporte dans sa première partie la déclaration ; la deuxième partie établit la politique de développement communautaire qui oriente la mise en œuvre de cette vision et les futures priorités au niveau communautaire.

Ce « consensus européen » définit la nouvelle politique de développement de l’Union européenne. Cette politique entend réduire la pauvreté, dans le droit fil des objectifs du millénaire pour le développement. Pour la première fois en 50 ans, la politique de développement de l’UE couvrira tous les pays en développement à l’aide d’un corps unique de principes qui guidera les 25 États membres et la Commission.


La nouvelle stratégie proposée tient compte des réalités apparues depuis la publication, en novembre 2000, de sa précédente version : à savoir la définition des objectifs du millénaire pour le développement, le contexte lié à la sécurité après les attentats du 11 septembre et la progression constante de la mondialisation. Elle définit une nouvelle conception de la coopération au développement qui repose sur les piliers d’une meilleure coordination et d’objectifs communs. Elle fait de l’éradication de la pauvreté sa préoccupation essentielle. Elle souligne l’importance d’une relation de partenariat avec les pays en développement et de la promotion de la bonne gouvernance, des droits de l’homme et de la démocratie. Elle met en évidence le rôle de la société civile et s’attaque aux situations de conflit et au problème des États défaillants.

Cette nouvelle politique accorde aussi au développement une place fondamentale dans l’action extérieure de l’UE, parallèlement à la politique étrangère et de sécurité commune, et explore les liens entre ces domaines d’action et d’autres comme les migrations, l’environnement et l’emploi. Elle reconnaît que les relations de l’UE avec chaque partenaire extérieur sont uniques et supposent une palette spécifique de mesures, dans les domaines de l’aide, du commerce et d’autres politiques, pour répondre aux besoins particuliers de chaque partenariat.

Pour plus d'information : http://europa.eu/legislation_summaries/developm...