> Accueil > La Plateforme ACPLGP > Etablissement de la Plateforme


Menu gauche


Left menu



Etablissement de la Plateforme La Plateforme ACPLGP


Etablissement de la Plateforme

En mai 2001 – durant la Conférence mondiale des collectivités locales à Rio de Janeiro – une réunion générale des délégués ACP a formellement établi la Plateforme des collectivités locales ACP, appelée par la suite Plateforme, une structure représentative pour défendre les intérêts des collectivités locales venant d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique dans la coopération ACP-UE.


Ceux qui étaient présents durant l’établissement formel de la Plateforme à Rio de Janeiro étaient des associations de collectivités locales des 6 régions des ACP – PDM-AOC pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, MDP-ESA pour l’Afrique de l’Est et Australe, CALGA [Caribbean Association of Local Government Authorities] et des représentants des collectivités locales du Pacifique ; également étaient présentes les organisations continentale/internationale de collectivités locales représentées par AULA et CLGF [Commonwealth Local Government Forum]. Le maire Opong Fosu [de Ghana], alors Président de AULA, était son premier Président.

La Plateforme ACPLGP est ainsi établie pour soutenir l’opérationnalisation de l’Accord de Cotonou. Dans ce contexte, la Plateforme cherche à répondre à un certain nombre de préoccupations fondamentales :

  • La crise de la pauvreté – dorénavant un défi global – comme elle évolue en portée et en intensité ;

  • La reconnaissance universelle que la gouvernance démocratique est un élément important des pratiques de bonne gouvernance pour la réduction de la pauvreté ;

  • Le besoin urgent pour les gouvernements et partenaires du développement de reconnaître, s’engager avec, et également contribuer au développement des capacités de tous les acteurs pour affronter cette crise et travailler ensemble pour assurer que la pauvreté ne soit pas gravée dans notre société.

L’impératif est de redéfinir le rôle des collectivités locales dans la programmation et la mise en œuvre des politiques de développement nationales et plus particulièrement dans la coopération ACP-UE.

Depuis 2001 la Plateforme a organisé diverses tournées de consultations avec les officiels de la CE en 2001, 2002 et 2004, sensées être des échanges informels d’information, de points de vue, d’expériences ainsi que de propositions pour renforcer un partenariat mutuellement bénéfique dans le cadre de l’Accord de Cotonou. La tournée de 2004 a été assistée, outre par les officiels de la CE, par les représentants du Secrétariat ACP, du Comité des Ambassadeurs ACP, des Etats membres de l’UE ainsi que diverses associations européennes de collectivités locales.

Entre mai 2001 et mars 2003 la Plateforme concentrait ses efforts initiaux pour se procurer un financement pour établir la structure et entreprendre des activités nécessaires pour opérationnaliser l’Accord de Cotonou concernant le rôle des collectivités locales. Dès le début, il était clair que la Plateforme devait d’abord faire face aux contraintes politique/légale/technique relatives au renforcement du rôle des collectivités locales dans la coopération ACP-UE. Début mars 2003, quelques donateurs et partenaires clés du développement ont été approchés afin d’obtenir des soutiens et cette initiative a reçu quelques réponses positives. DFID [Département pour le développement international – RU] était parmi les donateurs approchés et a accepté en 2004 de fournir un ‘fonds initial’ pour une période de 3 ans afin d’aider à établir la Plateforme ACPLGP au sommet.

En janvier 2005, la Plateforme a organisé une session introductive pour environ 50 partenaires clés provenant de la CE, des membres du Parlement européen, du Secrétariat ACP, du Comité des Ambassadeurs ACP, des Etats membres de l’UE ainsi que des représentants de la société civile et d’associations de collectivités locales européens.

Depuis sa création, la Plateforme s’est réunie à plusieurs occasions. Ces réunions ont été assistées par des représentants d’associations/institutions de collectivités locales représentant les 6 régions du Groupe ACP. En outre, des représentants d’organisations continentale/internationale de collectivités locales ayant un lien direct avec les ACP ont également assisté à ces réunions. Le partenaire technique de la Plateforme et la Coordinatrice de la Plateforme étaient également présents. A ce jour, les représentants suivants (représentant diverses organisations dans les ACP et au-delà) ont assisté à ces réunions. Ce sont :

  • Président de la Plateforme ACPLGP : Charles Katiza (Zimbabwe/Afrique Australe)

  • Représentants d’associations nationales/régionales de collectivités locales dans les ACP : PDM-AOC – Jean-Pierre Elong Mbassi (Cameroun/Afrique Centrale – Secrétaire Général) / Biram Owens Ndiaye (Sénégal/Afrique de l’Ouest – Secrétaire Exécutif) ; MDP-ESA – George Matovu (Ouganda/Afrique de l’Est – Directeur Régional) ; EALGA – Augustine Odipo (Tanzanie/Afrique de l’Est – Secrétaire Général) ; ALAT – Basilius Nchimbi (Tanzanie/Afrique de l’Est – Secrétaire Général) ; ULGA – John Emily Oteka (Uganda/Afrique de l’Est – Président) / Karazaarwe John Wycliffe (Uganda/Afrique de l’Est – Président) / Rafael Magyezi (Uganda/Afrique de l’Est – Secrétaire Général) ; CALGA – Mulchan Lewis (Trinidad & Tobago/Caraïbes – Secrétaire Exécutif) / Robert Montague (Jamaïque/ Caraïbes – Président) ; April Crowther-Gow (Bahamas/ Caraïbes – Président) ; PNG ULLGA – Kaminiel Warkia (PNG/Pacifique – Directeur Exécutif).

  • Représentants d’organisations continentale/internationales de collectivités locales en rapport avec les ACP : CGLUA – Father Mkhatshwa (Afrique du Sud/Afrique Australe – Président) / Jean-Pierre Elong Mbassi (Cameroun/Afrique Centrale – Secrétaire Général) ; CLGF – Carl Wright (RU/Europe – Secrétaire Général) / Terry Parker (RU/Europe – Conseiller Régional du Pacifique) ; AIMF – Olivier Chambard (France/Europe – Secrétaire Permanent) / Laurent Jaboeuf (France/Europe – Chargé de mission).

  • Partenaire technique : ECDPM – Responsable de la Stratégie / Coordinateur de programme : Gouvernance

  • Coordinatrice de la Plateforme ACPLGP – Lala Elisa Rafamatanantsoa

Par la suite, un Secrétariat de coordination a été établi en novembre 2004 avec une Coordinatrice et un bureau à Bruxelles (8 Avenue E. Plasky, 1030 Bruxelles).