> Accueil > La Plateforme ACPLGP > Future orientation


Menu gauche


Left menu



Future orientation La Plateforme ACPLGP


Future orientation

La Plateforme a été créée sous forme de structure légère au sommet, sa ‘raison d’être’ étant de défendre les intérêts communs des collectivités locales ACP en relation avec la coopération ACP-UE. La Plateforme a toutefois évolué depuis son établissement en 2001. En février 2008, elle a fait le point de où elle est et où elle veut aller. La Plateforme a aussi réfléchi sur comment elle va évoluer dans un futur proche en tant que structure, organisation de membres et en tant qu’interlocuteur des institutions ACP-UE. Le format et ressources de base actuels ont servi pendant la période initiale pour établir la Plateforme et acquérir quelque visibilité. Toutefois comme maintenant la Plateforme est un acteur reconnu et qu’il y aura de plus en plus d’attentes (venant de diverses parts), elle a besoin de renforcer sa base institutionnelle, y compris la problématique des membres et la durabilité financière.


La Plateforme a également considéré le défi d’assurer son futur renforcement institutionnel, y compris concernant sa capacité de plaidoyer (envers les parties officielles) et sa capacité de fourniture de service (envers ses membres). Faisant partie de la réflexion elle a décidé sur deux points majeurs, pour renforcer la Plateforme et la faire avancer, concernant sa structure de membres et de gouvernance. Le statut de la Plateforme a ainsi été révisé pour refléter cette nouvelle structure.

Structure de membres

La composition de la Plateforme a été élargie pour être efficacement représentative des collectivités locales de tous les pays ACP et également pour améliorer sa durabilité financière à travers des membres élargis. En accord avec l’Accord de Georgetown, la structure de membres de la Plateforme reflète l’esprit du Groupe ACP : les membres de la Plateforme sont les associations de collectivités locales avec des membres venant des pays ACP. Elles sont représentées par :

  • Toutes les associations/institutions nationales de collectivités locales ACP

  • Les 6 associations/organisations/institutions régionales de collectivités locales des ACP

  • Les organisations continentales/internationales qui représentent des catégories spécifiques de collectivités locales ACP

Structure de gouvernance

Afin d’améliorer la fonctionnalité de la Plateforme et son système démocratique, sa structure de gouvernance a été amendée. La structure de gouvernance de la Plateforme est exécutée par les organes suivants : l’Assemblée Générale, le Conseil d’Administration et le Secrétariat de Coordination.

  • L’Assemblée Générale. L’Assemblée Générale est l’organisme politique et l’organe suprême de la Plateforme ACPLGP. Elle est responsable de la politique générale, de l’orientation et la supervision de l’organisation. L’Assemblée Générale comprend tous les membres de la Plateforme, à travers leurs représentants dûment mandatés.

  • Le Conseil d’Administration. Le Conseil d’Administration est le principal organe de décision de la Plateforme ACPLGP. Il décide de la politique de la Plateforme et assure que la politique générale décidée par l’Assemblée Générale soit mise en œuvre. Le Conseil peut déléguer ses pouvoirs au Président ou au Coordinateur/Coordinatrice. Le Conseil supervise le travail du Secrétariat de coordination. Le Conseil est composé des principaux membres venant des 6 régions des ACP.

  • Le Secrétariat de Coordination. Les fonctions et opérations administratives quotidiennes de la Plateforme au sommet sont conduites à travers le Secrétariat de coordination. Le Secrétariat est géré par le Coordinateur/Coordinatrice qui sert en tant Directeur exécutif/Administrateur délégué de la Plateforme, pour laquelle capacité il/elle a une entière responsabilité de gestion et est responsable auprès du Conseil d’Administration. Le Coordinateur exerce ses fonctions avec l’appui technique et l’assistance d’agents d’appui technique.

La Plateforme ayant décidé d’adopter la nouvelle structure de membre et de gouvernance, l’étape suivante consiste en sa mise en œuvre et la révision du statut pour refléter ces changements. Ces activités font partie du renforcement légal et structurel de la Plateforme. Toutefois, comme ceci nécessite du temps et des ressources financières, leur mise en œuvre se fera par étapes étalées sur une période de 4 ans. Nous espérons que le financement procuré par le fonds intra-ACP assistera, avec le soutien d’autres donateurs, à ce processus de mise en œuvre.

Objectifs

Le but de la Plateforme ACPLGP est de promouvoir le rôle des collectivités locales ACP dans le dialogue politique et la coopération au développement ACP-UE au niveau national, régional et tout-ACP-UE. Afin d’atteindre ce but, la Plateforme définit les objectifs suivants :

  • Promouvoir les principes fondamentaux et universels de la décentralisation comme une logique de gouvernance et de promotion du développement et soutenir de tel processus dans tous les ACP et dans le cadre ACP-UE ;

  • Structurer et organiser les collectivités locales ACP pour l’articulation de leurs intérêts et le dialogue aux différents niveaux avec les institutions de l’UE et des ACP, et promouvoir l’établissement de mécanisme de consultation ;

  • Renforcer les capacités et les ressources des structures qui représentent les collectivités locales ACP à tous les niveaux (national, régional et tout-ACP-UE) leur permettant de fournir des services de qualité à leurs membres ;

  • Encourager le développement de partenariat stratégique et d’alliance entre les associations de collectivités locales ACP et les autres acteurs non étatiques, et en particulier avec leurs collègues collectivités locales européennes, et favoriser les opportunités de collaboration (en respectant les avantages comparatifs et valeur ajoutée de chacun).

Programmes clés

L’Accord de Cotonou reconnaît dorénavant les collectivités locales des pays ACP en tant que partenaires stratégiques clés de la coopération ACP-UE ayant une valeur ajoutée. Le nouveau partenariat implique un énorme agenda de renforcement de capacités des acteurs d’autorités locales. Des stratégies et ressources sont nécessaires afin de promouvoir et faciliter ce partenariat en général, et le dialogue entre les institutions des ACP et de l’UE et les nouveaux acteurs décentralisés que ce partenariat implique dans le but de définir des stratégies de coopération (dialogue basé sur des besoins et problèmes identifiés par les collectivités locales).

Afin d’atteindre ses objectifs, les programmes clés de la Plateforme sont :

  • Programme national de renforcement de capacités. Ce programme aidera les collectivités locales dans chaque pays ACP à établir/développer/consolider leur association nationale équipée de centre de ressource qui fournira des activités de développement de capacités à leurs membres, leur permettant ainsi de participer aux dialogues et programmes de développement au niveau national.

  • Programme régional de renforcement de capacités. Ce programme aidera à développer toute une série d’activités d’appui technique pour les collectivités locales et leur association (quand elles existent) dans les différentes régions des ACP à travers les centres d’information régionaux.

  • Développement institutionnel de la Plateforme au sommet. Ce programme a pour but de renforcer la Plateforme pour accomplir d’importants fonctions et services de plaidoyer au bénéfice de ses membres, complétant ainsi les activités planifiées au niveau des programmes nationaux et régionaux. Les activités de la Plateforme au sommet tournent autour de ses trois rôles de représentation et plaidoyer, information et mise en réseau, et appui technique pour ses membres.

Résultats attendus

Résultant des activités à mener aux différents niveaux, nous espérons que le mécanisme de représentation des collectivités locales au niveau national, régional et tout-ACP-UE soit complété et consolidé. Ceci implique que les collectivités locales sont représentées dans chaque pays/région et au niveau tout-ACP-UE par des associations efficaces, pleinement représentatives et disposant de bonnes ressources :

  • Capable de défendre leurs intérêts

  • De promouvoir leur rôle

  • De renforcer leurs capacités

  • Capable de leur fournir les informations et outils nécessaires pour jouer leurs rôles ; et

  • De prendre part aux dialogues et mise en œuvre des politiques de développement avec les partenaires de développement, en particulier l’UE, au niveau national/régional et ACP-UE.

Ressources financières

Afin de soutenir le processus de création d’un réseau effectif de collectivités locales ACP qui peut jouer un rôle positif dans la coopération ACP-UE, un appui initial des donateurs est vital. Durant cette phase, les contributions des collectivités locales ont essentiellement été en nature/limitées. Avec le temps, la Plateforme devrait pouvoir générer assez de confiance et de capacité pour diversifier ses sources de financement et renforcer les contributions des membres. Ceci en retour devrait renforcer la viabilité de la Plateforme ACPLGP.

En attendant, diverses sources de financement sont explorées pour aider la Plateforme à atteindre son but y compris à travers la contribution des donateurs (Etats membres de l’UE, ACP-UE, etc.), la contribution des membres et autres sources.

En 2004, DFID fournissait à la Plateforme ACPLGP un soutien financier de 3 ans lui permettant d’entreprendre une partie de ses activités, en particulier le développement institutionnel de la Plateforme au sommet. En outre, DED [le Service allemand de développement] à Harare a aussi contribué au soutien de la Plateforme. Nous avons également énormément bénéficié de l’assistance de notre partenaire ECDPM.

En 2009/2010, les institutions ACP-UE soutiendront les collectivités locales ACP à travers un programme de 3/4 ans appelé ARIAL “Appui et Renforcement des Initiatives des Associations Locales”, financé par le fonds Intra-ACP 9ème FED. Ce programme nous permettra d’accomplir une part substantielle de notre but en renforçant la capacité et les ressources des associations de collectivités locales tant au niveau national, régional que tout-ACP-UE. Toutefois ce programme ne couvrira pas toutes les activités prévues pour la période 2009-2013 permettant la Plateforme d’atteindre pleinement son but.

D’autres sources de financement seront ainsi explorées, à travers la contribution des membres, contribution des donateurs, et autre sources.